Microsoft a fait l’annonce de la prochaine génération de produits Office Serveurs lors de sa conférence annuelle Ignite 2020. L’éditeur nome pour l’instant les successeurs des versions 2019 de Exchange, Sharepoint et Skype for business, les versions « vNext ». Ces versions pour infrastructures privées (sur site ou en cloud privé) sont annoncées pour la deuxième moitié de l’année 2020. Ce qui va changer avec ces futures versions ? Microsoft ne s’est pas encore trop étendu sur je sujet pour le moment, mais quelques changements majeurs ont d’ores et déjà étés annoncés :

Fin de la licence perpétuelle

Le système de licence que nous connaissons va disparaitre pour laisser place à une souscription mensuelle. Fini donc la licence unique à compléter par les CAL appropriées, place à l’abonnement mensuel. Cet abonnement permettra d’obtenir l’assistance de Microsoft, les correctifs et les mises à jour pendant toute la durée de l’abonnement.

Mises à jour régulières

Le nouveau système de licence par abonnement se justifie ainsi, à la place d’une version majeure tous les mois ans comme jusqu’à aujourd’hui, Microsoft change le modèle de distribution et de montée en version. Celle-ci sera dorénavant plus linéaire et régulière. A la manière de Windows 10 ou de SCCM current branch, les produits Office Servers seront mis à jour sur un cycle plus fréquent. Ce changement de conception permettra aux produits Office Servers d’être plus agiles et plus sécurisés, en tirant parti on l’espère des innovations introduites par leur pendant Exchange Online hébergées par Microsoft et dont le cycle de développement et d’enrichissement est continu.

Processus de mise à jour simplifié

Nouveau rythme de publication des mises à jour veut aussi dire simplification dans le processus de montée de versions. Les produits Office Serveur pourront être mis à jours directement sur le même serveur, sans nécessiter de nouveau déploiement parallèle et le processus de migration qui va avec. Pour Exchange Server vNext, cela s’apparentera vraisemblablement à ce que nous connaissons aujourd’hui avec l’application des Mises à Jour Cumulatives (CU). Cette montée de version simplifiée sera possible à partir de serveurs Exchange 2019, et ce pendant deux ans. Au-delà des deux ans un déploiement classique avec migration sera nécessaire afin de passer d’une infrastructure Exchange 2019 à une infrastructure Exchange vNext.

Bonne surprise également avec la coexistence possible prise en charge : celle-ci sera (tout du moins au début) étendu avec une version supplémentaire, c’est à dire qu’il sera possible de faire cohabiter des serveurs Exchange 2013, 2016, 2019 et vNext au sein d’une même organisation.

Planning de coexistence et de support entre les différentes versions d’Exchange Server. MàJ représente la période de mise à jour simplifiée d’Exchange 2019 à Exchange vNext sans procéder à une migration traditionnelle.

L’éditeur de Redmond invite d’ailleurs les utilisateurs souhaitant passer sur Exchange vNext à migrer dès à présent vers Exchange 2019 afin de faciliter la transition vers son successeur pendant la fenêtre de mise à jour simplifiée.


0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *